S'identifier - Contact

GodefroyCavaignac.org

Soutien aux familles du 5 rue Godefroy Cavaignac

Pétitions, lettre à Georges Sarre et aide juridique

La réunion du comité de soutien aux familles sinistrées du 5 rue Godefroy Cavaignac s'est tenue ce soir de 19H00 à 20H30 au bar Le Méditerranée.
Les habitants n'ont toujours pas pu récupérer leurs affaires personnelles. Depuis le 19 octobre, on leur promet qu'ils vont enfin pouvoir y accéder, mais il ne s'agit que de mots. Ils n'ont toujours pas eu accès à leurs vêtements ou à leurs médicaments. Les enfants n'ont toujours pas, non plus, pu récupérer leur cartables. Il devient de plus en plus en clair qu'il y a deux poids deux mesures : lorsque le propriétaire envoie des intérimaires mettre en carton les affaires des habitants - ce qui est parfaitement illégal - ces derniers rentrent sans être inquiétés, en revanche quand un locataire habitant l'immeuble souhaite récupérer ses biens, on le refoule sous prétexte qu'il doit être accompagné d'un agent de police et d'une autorisation de la préfecture (qu'elle refuse de donner). Une nouvelle promesse vient d'être faite, les habitants devraient pouvoir rentrer dans leurs appartements lundi afin d'y récupérer le strict nécessaire. On leur a bien fait comprendre qu'ils iraient à tour de rôle, sous surveillance policière, et qu'ils ne pourraient pas s'attarder. 
Pour la suite, il semble que si le juge prononce l'expropriation (ce qui, on le pensait, avait été fait mercredi dernier mais aux dernières nouvelles il semblerait que ce soit mercredi prochain...), un délai de 2 mois court avant que le nouveau propriétaire, la SIEMP, ne puisse effectuer les travaux, on parle donc de débuter les travaux de réhabilitation en décembre. Les habitants pourraient enfin rejoindre leur logement en février 2008.
Que faire d'ici là ?
Accepter un logement d'urgence : "Au-delà des huit premiers jours pris en charge par la mairie, leur salaire sera ponctionné pour payer l'hôtel, ne leur laissant pour vivre que 5 euros par jour, plus 3 euros par enfant." Les familles ne peuvent pas se le permettre d'autant qu'ils ne sont pas assurés d'obtenir un logement d'urgence dans le 11e arrondissement alors que leurs enfants y sont scolarisés.
Les habitants, eux, proposent une solution : habiter la partie de l'immeuble non sinistrée par l'incendie en attendant la réhabilitation de l'autre cage d'escalier. Des courriers dans  ce sens vont être rédigés par le comité de soutien.

Les prochaines étapes :

- RDV samedi à 15H00 devant les tentes des sinistrés, pour tout d'abord faire une réponse au courrier de Georges Sarre distribué dans les boîtes aux lettres des habitants de la rue (ce courrier sera mis sur le site dès que possible), et ensuite pour continuer de sensibiliser les habitants du quartier et leur proposer de signer la pétition.

- Porchaine réunion du comité de soutien, lundi à 20H00 à l'association Saint-Bernard 16 rue Charles Delescluze 75011 Paris contact@godefroycavaignac.org

- Le comité de soutien a besoin de toute urgence d'une aide juridique, si vous avez des compétences dans ce domaine merci de nous contacter le plus rapidement possible.

GodefroyCavaignac le 02.11.07 à 23:53 dans Actualités
- Commenter -

Discussions actives