S'identifier - Contact

GodefroyCavaignac.org

Soutien aux familles du 5 rue Godefroy Cavaignac

Cherchez l'erreur !

5 rue Godefroy Cavaignac, Paris 11e

Par Philippe du Comité de Soutien

Au 5 rue Godefroy Cavaignac, depuis 3 semaines, par suite d'un départ de feu, 21 familles sont à la rue. Aujourdfhui, en dépit de multiples promesses, elles n'ont toujours pas pu récupérer leurs effets personnels, l'accès à leurs appartements étant barré par les vigiles du propriétaire pourtant récemment exproprié !

 

Qui tire les ficelles ?

Au premier jour, on parlait de la société Kentucky SA... Puis il est apparu que derrière elle se cachait un grand groupe, Alliance Développement Capital, ou ADC... Aujourd'hui, on sait que ADC cache un groupe encore plus important, le Groupe Acanthe, lui-même contrôlé par un holding, Ardor Capital, qui en détient 50,1% ! Mais qui se cache donc derrière Ardor ? Des sources officielles auxquelles nous avons eu accès, le Président de son Conseil d'Administration s'appelle Alain Duménil, il est domicilié...en Suisse et dire qu'il n'est pas inconnu de la Justice est un euphémisme !

Alain Duménil, profession : spéculateur

Déjà en 2004 (1), on le retrouvait dissimulé derrière une autre société-écran la Filature du Favreuil pour la "reprise" de la compagnie Air Littoral, mise en liquidation judicaire. Au nombre des "fantaisies" révélées à cette occasion : la Filature du Favreuil ne file plus rien depuis des décennies et n'avait plus ni un seul salarié, ni même un téléphone ! Quant à "reprendre" Air Littoral, la pseudo Filature proposait rien moins que reprendre les actifs, laisser le passif à la charge de l'Etat et, pour 4,1 millions, à la Région, avec à la clé 152 salariés sur la carreau !

Malencontreux accroc ou manoeuvre d'escroc ?

Alain Duménil n'a pas le temps de se faire oublier... En septembre 2006 (2), cette fois masqué derrière la société Smalto qu'il contrôle aussi, il est mis en examen pour «banqueroute, complicité de faux et usage de faux» dans l'affaire du dépeçage de Kélian, dernière grande entreprise française de chaussures de Romans... Poursuivi avec lui, Patrick Engler, que l'on retrouve aujourd'hui Administrateur de... ADC, proprétaire du 5 rue Godefroy Cavaignac !

Brebis galeuse... cotée en Bourse

On voudrait croire qu'Alain Duménil n'est qu'une brebis galeuse. A telle enseigne que même les milieux boursiers s'en méfient. Ainsi peut-on lire sur le site internet PerformanceBourse.com du 2 novembre 2007 que Alain Duménil « vient de s'attribuer 10% du capital sous forme d'actions nouvelles (...) au nombre de 8,66 millions d'Euros » ! Et l'hebdomadaire "Le Revenu Français" de commenter : « On est jamais si bien servi que par soi-même ». On ne saurait mieux dire.

Justice pour les familles du 5 rue Godefroy Cavaignac !

De tels agissements ne devraient-is pas être réprimés ? La question est légitime. Mais voilà : si Alain Duménil peut poursuivre de la sorte ses activités malfaisantes... c'est que la loi ne l'en empêche pas...

Alors que, dans le même temps, elle empêche les familles de la rue Godefroy Cavaignac, sinistrées, vivant depuis trois semaines sous des tentes, de simplement récupérer leurs biens dans les appartements interdits d'accès par des vigiles ! Jusqu'aux cartables des enfants, qui devraient être prêts pour la rentrée scolaire... Cherchez l'erreur !

Paris, le 8 novembre 2007

Philippe

Membre du comité de soutien

(1)      Libération, 10/02/2004

(2)      AFP, 14/09/2006

GodefroyCavaignac le 09.11.07 à 23:10 dans Actualités
- Commenter -

Discussions actives